Vers une nouvelle politique culturelle municipale

Objectifs généraux et opérationnels de la politique culturelle municipale

La ville de Lure a fait le choix de se doter d'équipements à vocation culturelle, qui aujourd'hui doivent être identifiés comme éléments majeurs du développement local de par les actions qui y sont conduites.
En cela l'idée force est de replacer le public au centre de sa politique culturelle.

3 objectifs généraux

La jeunesse

Il s'agit de favoriser l'épanouissement des pratiques culturelles et artistiques à destination de la jeunesse (de la petite enfance aux jeunes adultes) et ainsi de renforcer leur attachement à un territoire.

Une identité culturelle

Il s'agit de construire une identité culturelle forte permettant un rayonnement au delà de la ville. Stimuler et conforter le sentiment d'appartenance à un ensemble collectif.

Des pratiques culturelles et artistiques

Il s'agit de développer les pratiques artistiques professionnelles et amateurs en les accompagnant sur la base de programmes d'activités élaborés en commun et en s'appuyant notamment sur les ressources locales.

À partir de ces trois objectifs généraux sont définis trois objectifs opérationnels sur la base desquels doit être établi un programme pluriannuel d'activités.

3 objectifs opérationnels

Privilégier l’action culturelle par rapport à la diffusion culturelle

L’éducation et la sensibilisation des publics sont le postulat de base à toute action de développement culturel ; il nous faut sans cesse avoir comme objectif d’amener progressivement le public sur la voie d’une plus grande exigence dans ce qu’on lui propose ; ne pas en faire un consommateur aveugle mais un citoyen éclairé.
Paradoxalement, l’accès à la culture est par nature discriminant. Elle implique pour qu’on y ait accès un apprentissage ou, plus généralement, la réunion de conditions favorables. Les réunir, c’est favoriser les activités d’éveil, de pratique artistique, c’est susciter la curiosité, organiser les rencontres.
Il est primordial de faire appel à des compétences extérieures dans quelque domaine que ce soit : comédiens, conteurs ou metteur en scène pour le spectacle vivant, photographes, peintres, sculpteurs ou dessinateur pour les arts visuels, auteurs pour le livre et la lecture, musiciens pour la musique…

Favoriser des actions basées sur l’interdisciplinarité

À partir des outils à vocation culturelle existants à Lure, il s’agit de construire, dans la mesure du possible, les passerelles permettant la circulation des publics, des usagers, entre les différents domaines du champ culturel et artistique que la ville souhaite développer ; ceci afin d’atteindre une plus grande lisibilité dans les actions menées.

Favoriser le partenariat

Poursuivre ou engager un travail partenarial avec le potentiel existant partageant avec la collectivité la même volonté d’exigence et de qualité qu’elles entendent conjointement défendre. Poursuivre en cela la mise en pratique du vieil adage : « faire avec plutôt que faire à la place ».